Grozny

Après Vladikavkaz, nous avons voulu visiter le site de Dargavs, la cité des morts. C’est un village abandonné qui date de 400 ans. Je n’en dirai pas plus, nous ne sommes pas parvenus jusque là. Si les deux poutrelles de béton servant de pont nous semblèrent praticables, de gros rochers s’étaient installés sur la piste en terre empêchant toute progression. Dommage….
Nous avons constaté que les bords de la rivière ou torrent qui passait là étaient très prisés des familles pour pique-niquer et faire des feux. Il faut dire que ce jour là, il faisait bon.

Le lendemain, nous partons pour Grozny, capitale de la Tchéchénie. Première surprise, beaucoup de cimetières musulmans. Deuxième, des maison ceintes par de hauts murs et des portails démesurés et fort bien travaillés . Après lecture des conseils pour les voyageurs du ministère de l’intérieur, nous avions décidé de ne pas trop lambiner dans ce coin. Mais, nous n’avions pas de carte routière de l’est de la Russie. Nous avons GPS et applications diverses, mais parfois, le bon vieux papier est utile. Armé de la tablette avec traducteur, nous partons dans un grand centre commercial. Ne trouvant pas de librairie, on s’adresse à un jeune pour avoir des indications. Il appelle une de ses connaissances qui nous amène lui-même à la librairie et explique notre besoin aux vendeuses. Pas de cartes routières mais un atlas, tout en cyrillique… On décide de prendre l’atlas mais de continuer à chercher une carte routière. En se présentant à la caisse, le jeune prend le ticket et nous fait signe de le suivre. Nous sortons, atlas à la main sans payer. Il nous accompagne au plus grand hôtel de Grozny et nous laisse en compagnie d’une splendide jeune femme qui parlait français. Elle a cherché partout des endroits qui pourraient avoir des cartes et nous a sorti plan, adresse et écrit en cyrillique ce que nous voulions. Nous retournons au premier magasin, pour payer l’atlas, mais les vendeuses nous disent que le jeune a payé pour nous, c’est un cadeau de bienvenue….

J’avais eu l’occasion de vivre ce genre de situation en Jordanie, il y a presque 40 ans. C’est typique de l’hospitalité musulmane. C’est moins vrai dans les régions touristiques, car là, c’est le « business ». Jeff le vivait pour la première fois, il était stupéfait.

En dehors de cette anecdote, Grozny est une très belle ville. Toute neuve puisque les Russes l’ont rasée il y a à peine plus de dix ans. Les urbanistes ont vraiment fait un joli travail. Beaucoup de parcs, d’aires de jeux pour les enfants, des trottoirs larges et des axes de circulations largement dimensionnés. C’est un vrai plaisir de se promener dans cette ville. Evidemment, les voies secondaires ne sont pas refaites, mais les immeubles d’habitation sont élégants et à taille humaine. Le centre ville est encore petit mais il y a des travaux partout autour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s