Beyneu

Nous attaquons la route vers Beyneu avec une grande angoisse. Si les 430 kms à faire doivent ressembler à la route de la frontière, cela va être infernal. Heureusement, nous trouvons une route plutôt bonne malgré des passages de « vagues ». Jeff arrive mieux à les repérer et freine avant pour éviter les « décollages ». Nous arrivons en fin de journée, sans avoir eu besoin d’escale. Si, une seule, il est difficile de trouver des containers poubelles. Nous nous sommes arrêtés sur un espace où il y avait poubelles et toilettes. Jeff a testé. C’est une expérience qu’il ne renouvellera pas….

L’accueil ici a été bien meilleur. Des jeunes sont venus spontanément à notre rencontre, des enfants ont testé leurs trois mots d’anglais. Une prof d’anglais nous a proposé de rencontrer ses élèves (vous imaginez les Grands, votre mère en exemple pour l’anglais !!!!). Un artiste local nous a emmenés voir son atelier. Nous suscitons beaucoup de curiosité bienveillante.

Les cimetières sont plus repérables que les habitations….


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s