Dubrovnik

Quelle belle surprise. J’adore Dubrovnik.

Cela a bien commencé. Arrivé en ville dans l’après midi, nous tentons de nous garer sur un parking pour visiter la vieille ville. Nous sommes refoulés de partout. Nous décidons de monter au parking du funiculaire qui surplombe la ville. L’idée initiale : dormir là-haut et prendre le funiculaire pour descendre en ville le lendemain matin. La route pour y arriver est très pentue, étroite et mal pavée. Qu’importe, cela ne fait pas peur à Bidouille. Un peu plus aux chauffeur et navigateur. Mais qui a peur est un peureux…. on y va. La vue de là haut est époustouflante. Un 360° avec la montagne d’un côté et la mer de l’autre et, tout en bas, la vieille ville. Somptueux.

Mais un peu trop venteux pour y rester dormir, d’autant que les billets de funiculaire s’achètent …. en bas .

Comme le soir arrive, nous décidons de rejoindre un camping à Srebreno. Trouver un camping ouvert en cette saison est compliqué. Tout est fermé. Là, nous avons de la chance, c’est ouvert et nous sommes bien accueillis. Plein d’eau, rechargement de la batterie cellule et conseils pour rejoindre Dubrovnik par le bus. Nous n’avons pas tenté les sanitaires car sans chauffage et en plein vent. En été ça doit suffire mais là, nous avons préféré la chaleur du camion. La propriétaire nous a demandé des nouvelles du mouvement de gilets jaunes. Elle était admirative de la persévérance du mouvement.

Au matin, de bonne heure, c’est parti pour le bus. En fait, le chauffeur nous arrête sur la route principale, à nous de nous débrouiller. C’est facile, la ville est tout en bas. En avant la descente par d’étroites venelles pleines d’escaliers.

Dès les premiers pas dans cette cité, je suis tombée sous le charme. C’est beau, c’est propre, on a l’impression que le temps s’est arrêté.

Nous avons appris que plusieurs lieux ont servi aux tournages de scènes de Games of Thrones. Comme nous sommes de grands fans, le jeu a été de retrouver ces lieux.

Les photos parleront d’elles-même.

Je reviendrai dans cette ville. J’ai adoré. Le seul problème, c’est que les impasses ne sont pas indiquées. Nous avons parcouru maintes ruelles ou escaliers en voulant rejoindre les remparts. Bien souvent, cela finissait en cul de sac. Qu’importe tous ces escaliers, cela a été notre séance  de sport !

Par sécurité, nous avons pris un taxi pour rentrer au camping. Notre connaissance des réseaux de bus périurbains étant très limitée.

3 réflexions sur “Dubrovnik

  1. Dubrovnik… Dommage que vous n’ayez pas trouvé l’accès aux remparts et son petit café en haut face à la mer… mais vous avez pu voir Dubrov, calme et sans personne et ça c’est excellent, car en saison, c’est full touriste et boutiques à touristes.
    Vous y avez croisé des habitants ? Parait qu’il en reste très peu dedans, restau, boutiques et logements pour touristes.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s